Fonds Social Européen : 75 millions

Le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion accorde une enveloppe de 75 millions du Fonds Social Européen, pour la formation continue. Cette disposition vise à intensifier la formation des salariés les moins qualifiés, à destination des entreprises de 50 à 250 salariés.

Que vise le FSE ? Qu’est ce que c’est ?

Le Fonds Social Européen est un outil financier de l’Union européenne. Il a été créé par le traité de Rome en 1957 pour la promotion de l’emploi.

Il a pour vocation de soutenir la création d’emplois de qualité en Europe et d’améliorer les perspectives professionnelles des personnes les moins qualifiées, en situation de précarité, d’exclusion ou exposées au chômage. Sont concernées également les jeunes, les inactifs, les handicapés etc.

Son programme est d’une durée de 7 ans et la période couverte à l’heure actuelle est à objectif de fin en 2020. Un nouveau programme démarrera en 2021 pour finir en 2028.

Le FSE finance les projets au niveau national, régional et local , et ne s’adresse pas directement aux personnes individuelles. On peut parler plutôt de co-financement car d’autres acteurs/financeurs publics et/ou privés sont mis à contribution : Etat, collectivités locales, chambres consulaires, entreprises etc.). Tout porteur de projet doit trouver au préalable, auprès de ses partenaires, des financements.

De ce fait, si nous prenons le cas des régions, le niveau de co-financement va varier selon la richesse de la région.

Ce co-financement va varier de 50% du coût total du projet dans le cas où la région est très développée pour aller vers 85% dans le cas des DOM en France.

C’est le choix qu’a fait la France sur ce plan cyclique de 7 ans de gérer la gestion du FSE par une décentralisation de la gestion du FSE auprès des régions.

Ainsi, les conseils régionaux gèrent 35 % du budget FSE , plus spécifiquement sur la formation professionnelle, apprentissage et orientation et l’Etat, le reste pour une gestion plus spécifique de la lutte contre la pauvreté , accès à l’emploi et formation des travailleurs.

La demande de financement s’effectue exclusivement en ligne et est instruite par les Direccte.

 

Opco, partenaire du financement ?

L’Etat décide d’allouer 75 millions du budget du FSE aux 11 opérateurs de compétences OPCO , acteurs clés du financement et de l’aide apportée aux entreprises en matière de formation professionnelle.

Les objectifs sont clairs :

  • Permettre le soutien des entreprises et des salariés à faire face aux mutations économiques qui ont été intensifiés par la crise sanitaire actuelle.
  • Toucher près de 75 000 salariés sur la période de 2020-2021
  • Privilégier les moins qualifiés dans les PME
  • Intensifier la formation continue pour sécuriser les emplois et garantir l’accès à la formation pour tous
  • Pour les entreprises de plus de 50 salariés
  • Pour les 130 secteurs d’activité, allant du service à la personne, du BTP, de l’hôtellerie restauration, des métiers de soin.

Ainsi, les OPCO voint leurs moyens renforcés pour soutenir et garantir le maintien et le développement des savoir-faire et des compétences des salariés.

Les formations visées par cette subvention FSE sont entre autres, celle des formations liées au savoirs de base, au développement des savoir-faire, les compétences transversales , on peut citer l’anglais par exemple, les formations liées à des compétences sectorielles spécifiques et les formations en lien avec les transitions numériques et écologiques.

Pour en savoir plus sur le FSE 

Retrouvez nos articles de la même catégorie :

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin

Laisser un commentaire

×

Panier