« Anglais britannique » et « anglais américain », qu’est-ce qui les différencie ?

Oscar Wilde disait que “Les Anglais et les Américains ont tout en commun, sauf la langue”. Avait-il raison ?

Pour améliorer notre anglais, apprenons davantage sur ces différences qui désunit l’anglais britannique et l’anglais américain.

Faisant partie intégrante des pays anglo-saxons, il va sans dire que l’anglais prédomine en Angleterre comme en Amérique.

Néanmoins, il se distingue par des variantes d’accent, d’orthographe, de grammaire et de prononciation.

S’ajoute à cette liste le fait que l’anglais britannique emploie des mots qui diffèrent des mots utilisés en anglais américain.

Au-delà de ces deux derniers points, il existe d’autres formes d’anglais, notamment l’anglais pratiqué dans d’autres pays anglo-saxons tels que l’anglais du canada, d’Australie ou d’autres pays anglophones comme l’anglais d’Inde ou d’Irlande.

Un peu d’histoire

Les Britanniques ont en fait introduit l’anglais en Amérique lorsqu’ils ont atteint ces terres par la mer entre le XVIe et le XVIIe siècle. À cette époque, l’orthographe n’avait pas encore été normalisée. Il a fallu la rédaction des premiers dictionnaires pour officialiser cette orthographe.

Au Royaume-Uni, le dictionnaire a été compilé par des chercheurs basés à Londres. Aux États-Unis, le lexicographe était un homme nommé Noah Webster. Il aurait modifié l’orthographe des mots pour que la version américaine soit différente de la version britannique, afin de désigner l’indépendance culturelle de son pays d’origine. Cette démarche était évidemment une forme de protestation afin de se démarquer.

En termes de discours, les différences entre l’anglais américain et britannique ont en fait eu lieu après l’arrivée des premiers colons en Amérique.

Ces groupes de personnes parlaient en utilisant ce que l’on appelait le dialecte rhotique « rhotic speech » en anglais, où les sons “r” des mots sont prononcés. Parallèlement, les classes supérieures du Royaume-Uni voulaient différencier leur façon de parler de celle des masses populaires en adoucissant leur prononciation des sons “r” comme dans « winter » (hiver), prononcé « win-tuh » au lieu de « win-ter ».

Pour être à la mode et tendance, d’autres personnes ont commencé à copier le discours de l’élite ; exemple à suivre jusqu’à ce que cette manière de parler et surtout de prononcer, devienne finalement la manière de parler courante dans le sud de l’Angleterre. 

Les deux types d’anglais ont été influencés par des emprunts à différentes langues. De ce fait, ils détiennent chacun des mots propres à leurs langues respectives.

Ces variations sont souvent des mots d’ordre culinaire. L’aubergine, communément appelé « aubergine » en anglais britannique est issu d’un emprunt de l’arabe et se dit « eggplant » en anglais américain.

La coriandre, lui, se dit « coriander » en anglais britannique et est dérivé du français alors que les américains disent « cilantro » qui indéniablement provient de l’espagnol.

Il y a tant d’autres exemples à énumérer de mots variants dans ces deux types d’anglais sur lesquels nous pourrions en apprendre davantage. Laissez-vous tenter par une formation à distance pour en apprendre plus et pratiquer.

Prononciation en anglais

Regardons de plus près les caractéristiques qui les différencient par leurs prononciations respectives du « t » ou « tt ».

À l’inverse de l’anglais britannique qui respecte la prononciation classique t/, l’anglais américain a tendance à plutôt [prononcer le son /d/ comme dans : « letter », « bottle », « butter », entre autres.

Outre le « t », le « nt » est aussi prononcé autrement. Alors qu’il soit bien évidemment prononcé en anglais britannique, le son « t » est complètement éludé en anglais américain au détriment du son /n/pour des mots tels que : « interview », « twenty », « mountain ».

En ce qu’il s’agit de l’accent, comment ne pas s’attendre à ce l’accent diffère entre l’anglais britannique et l’anglais américain quand, au sein d’un même pays, les accents varient eux-mêmes selon les divers états et régions.

Orthographe en anglais 

Qui dit American English V/S British English, dit surtout transformations orthographiques. Nous listerons ci-dessous les changements clés à retenir afin de pouvoir identifier ces deux anglais.

OUR/OR

Une des modifications les plus courantes est celle des mots en -our en anglais britannique qui se transforment en -or en anglais américain.

Voir quelques exemples ci-dessous de la variation du -our (Anglais britannique) et du -or (Anglais américain)

colour- color

favourite- favorite

honour- honor

colour-color

behaviour-behavior

honour-honor

favour-favor

flavour           -flavor

favourite-favorite

SE/ZE

Alors qu’en anglais britannique, certains verbes se terminent en -SE, en anglais Américain, c’est le -ZE qui est à l’honneur.

Pour illustrer cela, voici quelques exemples de la variation de anglais britannique vers l’anglais américain :

analyse- analyze

memorise-memorize

Organise- Organize

criticise-criticize

memorise-memorize

Apologise-Apologize

Emphasise-Emphasize

Realise- Realize

SA/ZA

Un troisième exemple avec les mots en -SA (en anglais Américain) se transformant en -ZA (Anglais américain) comme suit :

memorisation-memorization

Organisation – Organization

Civilisation-Civilization

Colonisation-Colonization

Realisation-Realization

Generalisation -Generalization

La consonne L en anglais

Il y a une règle atypique qui s’applique aux différentiations concernant la consonne

-L qui double -LL et c’est à double sens.

Si le mot contient un -L en anglais britannique, nous doublerons la consonne pour son équivalence en anglais américain et cela marche aussi dans le sens inverse.

Un -L anglais britannique est doublé -LL en anglais américain :

fulfil-fulfill

Instalment-Installment

enrolment-Enrollment

skilful -skillful

Deux -LL en anglais britannique se change en un -L en anglais américain :

Counsellor-Counsellor

Fuelled-Fueled

Travelling-Traveling

Jewellery-Jewelry

RE/ER

Autre règle commune est celle où les mots en -RE en anglais britannique sont inversés en -ER en anglais américain.

Il faut néanmoins être vigilant car tous les mots finissants par -RE ne se convertissent pas forcément en –ER en anglais américain.

Theatre -Theater

Centre-Center

Metre-Meter

Fibre-Fiber

OGUE/OG

Les mots en -OGUE en anglais britannique finissent par -OG en anglais américain :

Catalogue-catalog

Monologue-Monolog

Catalogue-Catalog

Analogue-Analog

Dialogue-Dialog

AE/E

-AE en anglais britannique, -E en anglais américain :

Diarrhoea-diarrhea

Encyclopaedia-encyclopedia

Anaemia-anemia

QUE/CK

-QUE en anglais britannique -CK en anglais américain :

cheque- check

chequer- checker

-DGE/-GUE des Britanniques -DG/-GU chez les Américains :

judgement-judgment

Abridgement-Abridgment

arguement-argument

ageing-aging

ENCE/ENSE

Certains mots en -ENCE chez les britanniques se transforment en -ENSE chez les Américains :

licence-license

Pretence-Pretense

Offence-Offense

Defence-Defense

La liste est longue et il existe bon nombre d’autres exemples de distinctions orthographiques entre ces deux types d’anglais.

Si en anglais standard, différents mots sont utilisés pour se référer aux mêmes actions telles que « Make » and « Do », en anglais britannique et américain, il existe aussi des différences au niveau du vocabulaire.

Vocabulaire en anglais : les 15 mots à retenir

Et si nous enrichissions notre vocabulaire en anglais en faisant la distinction entre les deux anglais ?

Voici 15 mots listés avec la version britannique et la version américaine.

  1. Un appartement » (FR), les britanniques utilisent « flat » alors que les américains disent « apartment »
  2. Une université » (FR), les britanniques « university » les américains « college »
  3. Un pullover » (FR), les britanniques « jumper » les américains « sweater »
  4. Une couche » (FR), les britanniques « Nappy »  les américains « Diaper »
  5. Une gomme (FR), les britanniques « Rubber » les américains « Eraser »
  6. Un biscuit (FR), les britanniques « Biscuit » les américains Cookie
  7. Des vacances (FR), les britanniques « holiday » les américains « vacation »
  8. Une boîte aux lettres(FR), les britanniques  « postbox » les américains « mailbox »
  9. Un Ascenceur (FR), les britanniques « Lift » alors que les américains disent « Elevator »
  10. Le foot (FR), les britanniques « football » les américains « Soccer »
  11. Le tennis (FR), les britanniques « trainers » les américains « sneakers » ou « tennis shoes »
  12. Le cinéma (FR), les britanniques « the movies » les américains « the cinema »
  13.  Une boîte de conserve (FR), les britanniques « Tin » les américains « can »
  14.  Des frites (FR), les britanniques « chips » les américains (french) fries
  15. Une boisson gazeuse (FR), les britanniques « soft drink » les américains « soft drink, soda / pop ou coke »

Vous êtes plus french fries ou chips ? Faire attention aux faux-amis , vous risqueriez d’être dessus de votre plat durant votre commande au fast-food. 

Si l’orthographe et le vocabulaire sont populaires, ce ne sont pas les seuls qui se démarquent. Les britanniques comme les américains ont leurs propres expressions pour une même idée.

Les expressions en anglais

En anglais américain, l’expression « to wash up » renvoie à se laver le visage et les mains à l’inverse de la définition de l’anglais britannique qui renvoie à laver la vaisselle.

Autre expression avec deux sens totalement différents est l’expression « to knock someone up » qui signifie mettre une femme en cloque en anglais britannique alors que cela veut tout simplement dire réveiller quelqu’un en anglais américain.

La liste est longue. Vous pouvez découvrir ses facettes des expressions en anglais en utilisant nos ressources pédagogiques liées au vocabulaire en anglais.

Grammaire anglaise

Parlons maintenant de la grammaire car oui, même en grammaire, ces deux parties ont choisi d’avoir des irrégularités dans les verbes irréguliers.

Les verbes irréguliers tels que dream, burn, learn ont la terminaison « ed » en anglais américain (dreamed, burned, learned) et « t » en anglais britannique (dreamt, burnt, learnt).

Si la nuance est très subtile lors de l’expression orale, la différence est flagrante lors de l’expression écrite.

Il n’y a pas que sur les verbes irréguliers que ces deux modèles d’anglais ne s’accordent pas.

D’autres temps verbaux ne s’accordent pas non plus de la même façon.

Pour illustrer ce point, penchons-nous sur le Passé simple et le « present perfect ».

À savoir que le passé simple est le temps qui définit une action voire un évènement récemment passé.

Le « present perfect » quant à lui, n’a pas d’égal en français. Il peut parfois se comparer au prétérit et à l’imparfait dépendant du contexte.

Par exemple la phrase

« Nous avons mangé tous les gâteaux à la fête » se traduit par

« We ate all the cakes at the party » en Anglais américain et en Anglais britannique, ça donne : « We have eaten all the cakes at the party ».

Autre exemple, « Avez-vous reçu votre colis ? » se traduit par « Did you get the parcel » en Anglais américain alors qu’en Anglais britannique, nous utiliserons « Have you got the parcel ? »

Autre point à ne point négliger, est la différence dans l’emploi des prépositions dans ces deux formes d’anglais.

À titre d’exemple, la préposition « à /au » + les jours de la semaine se traduit en « through » en anglais américain et par « to » en anglais britannique.

Par exemple mardi à jeudi se dit : « Tuesday through Thursday » (anglais américain) devient « Tuesday through Thursday » (anglais britannique) la préposition « à » se traduit aussi de diverses façons :

« Nous allons à une fête ce weekend » en anglais américain, nous disons, « we are going to her birthday on the weekend, en comparaison de la traduction « we are going to her birthday at the weekend. » en anglais britannique.

L’accord du pluriel et du singulier, est très singulier pour les deux anglais.

Tandis que l’anglais britannique fait usage du pluriel pour les entités collectives en incluant tous les membres compris, l’anglais américain, pour sa part, fait référence à l’entité elle-même en employant le singulier.

Nous pouvons observer cela dans des exemples tels que « the government is » faisant référence a l’entité pour l’anglais américain et l’anglais britannique « the government are » ayant trait aux membres confondus. La même règle s’applique pour « team » (équipe), « the team is » et « the team are » pour l’anglais américain et l’anglais britannique respectivement.

Comme nous l’avons vu dans cet article, les différences entre l’anglais britannique et l’anglais américain sont multiples.

C’est important de pouvoir les distinguer et de comprendre les subtilités de langage pour les utiliser à bon escient, lors d’une rencontre avec un interlocuteur anglais, dans un dîner informel ou d’une réunion de travail. Parfaire ses expressions, moduler ses propos selon le contexte peuvent être vus durant nos formations à distance en anglais. Pensez à nous le spécifier lors de votre évaluation et écoute des besoins.

Retrouvez nos articles de la même catégorie :

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin

Laisser un commentaire

×

Panier